Enseignement / Recherche

Workshop atelier/terrain 2005 Saïda (Liban)

_

Mise en contexte

Du 17 au 26 novembre 2005, la municipalité de Saïda au Sud Liban accueillait le Workshop_atelier/terrain annuel de la CUPEUM. Rendez-vous attendu de l'automne pour plusieurs institutions du réseau scientifique de la CUPEUM, il rassemblait 37 participants dont 13 étudiants du Département d'urbanisme de l'Institut des Beaux-arts de l'Université Libanaise à Beyrouth (Liban), 3 étudiants de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l'Université de Cadi Ayyad (Maroc), 3 étudiants de l'École Nationale d'Architecture de Rabat (Maroc), 4 étudiants du Département de planification du territoire et de l'urbanisme de l'Université de Rome La Sapienza (Italie), 4 étudiants du Département d'architecture de cette même institution italienne, ainsi que 8 étudiants de l'École d'architecture de paysage et 2 étudiants de l'École d'architecture de la Faculté de l'aménagement de l'Université de Montréal (Canada).

Cette activité pédagogique multidisciplinaire qui réunissait l'architecture de paysage, l'architecture, l'urbanisme et la géographie, a été un rendez-vous unique d'échanges, de réflexions et d'idées entre les étudiant(e)s et des professeur(e)s des pays du Nord et du Sud. Inscrit dans les activités d'expérimentation de l'"Observatoire international des paysages périphériques : ville et métropole" de la CUPEUM, le WAT_UNESCO Saïda invitait tous les participants étudiant(e)s et professeur(e)s à réfléchir sur les phénomènes de développement et d'étalement urbain de la ville nord de Saïda, soit le quartier Wastani. Face aux divers enjeux rapportés auprès des participants lors des visites de terrain et des rencontres avec les élus, les experts locaux et les ONG (Organisations non gouvernementales), le défi était d'énoncer des stratégies d'aménagement de ce territoire pour la municipalité de Saïda. La problématique interpellait avant tout la mutation territoriale (friches agricoles), l'appropriation sociale et culturelle du territoire (développement résidentiel et commercial), la mise en valeur de certains usages (agriculture urbaine), la préservation des ressources environnementales (biomasse végétale), la protection de sites historiques et d'attraits archéologiques (Temple Echmoun), la mise en valeur du paysage, l'identité locale et plus globalement le développement économique et social de Saïda.

L'implication enthousiaste de la Ville de Saïda et de tous les élus municipaux et régionaux, et plus particulièrement celle de son maire, Dr. Abed El Rahman El Bizri, a été remarquable. Elle a contribué très fortement à la réussite de cette activité internationale. Bénéficiant de toutes les infrastructures nécessaires (logement, salle de conférence, Internet et périphérique informatique, etc.) et d'une hospitalité exceptionnelle, les participants ont su relever le défi de proposer plusieurs alternatives d'aménagement pour le devenir du quartier Wastani de la ville de Saïda. Au terme de 8 jours de travail intensif, les neuf équipes d'étudiants des différents pays impliqués regroupant des multiples savoirs (architecture de paysage, architecture, urbanisme, géographie et tourisme), ont produit des projets de paysage qui ont été exposés à la fin du Workshop_atelier/terrain dans le hall de l'Hôtel de ville de Saïda. Cette exposition ouverte au grand public rassemblait, pour chaque projet présenté sous forme de textes, de photographies, de dessins et de plans couleur, l'essentiel des réflexions pertinentes soutenant la proposition d'aménagement à des échelles d'ensemble et de détail.

Activité structurante pour les collectivités locales et expérience unique d'apprentissage mutuel entre tous les participants, le Workshop_atelier/terrain, sous l'égide de l'UNESCO et de ses programmes MOST (Management of Social Transformations), MAB (Man and Biosphere) et WHC (World Heritage Center) est le fruit d'une codirection entre l'Université Libanaise et la CUPEUM, d'un partenariat étroit avec la Ville de Saïda (son président et ses conseillers) et les élus régionaux, d'une collaboration avec le Bureau de l'UNESCO de Beyrouth, d'une coordination locale assurée par Mme Haifa Al-Amine et d'un appui de l'Ambassade du Canada au Liban.

L'atelier

37 étudiants:


Équipe pédagogique


9 projets
:

Travaux préparatoires - Étudiants de l'École d'architecture de paysage et de l'École d'architecture de l'Université de Montréal:

Liban, perspectives historique, sociale et culturelle, contexte géographique, physico-spatiale et urbanistique 


Saïda, caractérisation historique, physico-spatiale, urbanistique et environnementale

Dossiers complémentaires 


Les lauréats

Suite à l'examen des 9 projets de paysage réalisés dans le cadre du Workshop_atelier/terrain de Saïda sur le territoire du quartier Wastani, le jury a décerné les prix suivants :


  • 1er prix
    
"Du Dar au Radar" - projet 6

    Composition de l'équipe : Sébastien-Paul Desparois, Karim El Hassouni, Elisabetta Vitaletti, Alaeddine Ziadeh et Nicolas Zoghby

  • 2e prix 

    "EnRACINEment" - projet 2
    
Composition de l'équipe : Bechara Adam, Mireille Bou-Absy, Mohamed Akram El Harraqui et Luca Sartor 

  • 3e prix
    
"Vert Sidon - Interrelation entre bâti et végétal" - projet 4
    
Composition de l'équipe : Kawthar Ammar Al-Ayass, Cheryl Arsenault, Hind Ottmani et David Rodier

La CUPEUM et tous ses partenaires internationaux tiennent à féliciter chaleureusement ces lauréats pour leur en- gagement dans la mise en forme de projets innovants qui contribueront tous aux desseins de la mise en valeur et au développement viable et durable du quartier Wastani de la périphérie nord de la Ville de Saïda.

Documents références

Données cartographiques

Balisage photographique

Aperçu de l'arrière-pays du Liban (Nord-Est)



Partenaires de ce projet