Enseignement / Recherche

Workshop atelier/terrain 2011 Montréal

 

 .

 

(ENGLISH)

VIDÉO | Atelier en action ! 

Mise en contexte

Conformément aux objectifs du Chantier Montréal, ville UNESCO de design (MVUD) de favoriser la mise en réseau international des concepteurs montréalais et promouvoir le dialogue et l’éducation des acteurs territoriaux et les gouvernements locaux et régionaux, il a été planifié de réaliser un Workshop_atelier/terrain (WAT) à Montréal en 2011. C’est dans ce contexte que le WAT_UNESCO de Montréal réalisa, à l’automne 2011, un exercice de visions en design urbain pour le parcours d’entrée ouest de la ville de Montréal par l’autoroute 20. Ce WAT succédait à la tenue du concours international d’idées organisé par la CPEUM pour le compte du MTQ sur le même parcours qui fut été lancé officiellement le 9 juin dernier.

La finalité de cette activité internationale était de produire 12 visions de design urbain réalisés par 48 étudiants encadrés par plus de 12 experts et 12 professeurs provenant de 8 pays de 5 régions géographiques (Amérique du Nord, Europe, Maghreb, Moyen-Orient, Asie) pour ce territoire urbain emblématique de Montréal. Au terme de cet atelier, l’ensemble de ces visions contributives à la requalification de cette entrée de ville emblématique de Montréal a été légué aux autorités gouvernementales et municipales concernées.

Cette activité internationale s’inscrivait dans la programmation des célébrations des 5 ans de la désignation de Montréal, ville UNESCO de design qui promeut la participation des designers au devenir de la ville par la mise en œuvre de processus de design innovant qui participent à la qualité des milieux de vie ainsi qu'à la mise en valeur des paysages urbains montréalais et ce, à travers les dialogues locaux et internationaux de designers sur l’idée de mieux faire la ville.

 

Entrée de la métropole

Le parcours d’entrée de ville de l'autoroute 20, qui relie l’aéroport Montréal-Trudeau au centre-ville de montréalconstitue un corridor majeur d’infrastructures composé d’une juxtaposition de réseaux (autoroute, voies ferrées, canal de navigation), qui, par son implantation, a fait de Montréal une plaque tournante du transport au Canada. c'est une marque dans l’histoire du développement urbain local, de son essor industriel au XIXe siècle jusqu’au développement des banlieues au XXe siècle.

Par la présence de l’aéroport transitent environ 100 000 personnes par jour, ce parcours constitue le principal axe d’entrée international à Montréal. Néanmoins, l’aéroport étant situé au cœur de l’île de Montréal, il s’agit du seul parcours d’entrée qui n’est pas marqué par la traversée d’un cours d’eau. À l’opposée, le paysage du parcours d’entrée de ville de l’autoroute 20 possède un caractère urbain dont l’intensité augmente progressivement au fur et à mesure de l’approche vers le centre-ville.

Qui plus est, le paysage du parcours international d’entrée de ville est actuellement qualifié négativement par les principaux acteurs de sa planification en raison de sa banalité, de son anonymat, de sa couleur grise, de son hétérogénéité visuelle, voire de sa déstructuration territoriale. En somme, le territoire de ce corridor d’entrée internationale à la métropole est dominé par des infrastructures et des friches industrielles ou végétales en quête de requalification.

De manière générale, l’objectif du concours international d’idées YUL/MTL : Paysages en mouvement, était d’engager un dialogue entre les principaux organismes publics et privés responsables de la planification et de l’aménagement du territoire du parcours d’entrée de l’autoroute 20 par la réalisation d’un exercice prospectif d’idéation. À ce titre, la démarche a permis de rassembler les représentants de plus de 15 organismes publics et privés afin de dégager des préoccupations communes qui ont servi à l’élaboration de la vision. Il est souhaité que les propositions résultantes du concours international d’idées servent d’intrants pour l’élaboration d’un programme commun d’actions (chartes de paysage et de design, plans directeurs et d’aménagements, etc.) qui mettra l’accent sur la qualité des paysages traversés et vécus. Il s’agit d’un projet novateur et d’envergure, rarement mis en œuvre à ce jour au Québec.

 

Participants

Le WAT_Montréal 2011 rassemblait 48 étudiants et 12 professeurs des institutions universitaires suivantes :

  • Université de Montréal, Faculté de l'aménagementMontréal  (Canada) – 15 étudiants
  • Université de Tongji (Collège d’architecture et de design urbain) – Shanghai (Chine) – 3 étudiants
  • Université de design de Kobe (École d’architecture) (Japon) – 3 étudiants
  • Université de Kobe (Département d’Architecture) (Japon) – 3 étudiants
  • Université de Meiji (Japon) – 3 étudiants
  • École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis  (Tunisie)  – 3 étudiants
  • Université américaine de Beyrouth (École d’architecture de paysage) – (Liban) – 3 étudiants
  • Université libanaise (Institut des Beaux-Arts) – Beyrouth (Liban) – 3 étudiants
  • École Nationale d’Architecture – Rabat (Maroc) – 3 étudiants
  • Université de Rome La Sapienza (Département d’Architecture) - (Italie) – 3 étudiants
  • Université de Sassari (Faculté d’architecture d’Alghero) – (Italie) – 3 étudiants
  • Université de Damas (Faculté d’architecture) – (Syrie) – 3 étudiants

 

Déroulement de l'activité

L’activité s’est déroulée intensivement sur une période de 14 jours. Un séminaire de présentation des résultats du concours international d'idées introduisait l'atelier. Par la suite, lors des visites terrains, les équipes multiculturelles et transdisciplinaires formées de 4 étudiants ont travaillé en charrette (10 jours de travail d’atelier de conception) afin de réaliser des visions de design urbain sur un secteur donné. Un jury intérimaire composé d’experts locaux et du collège professoral du WAT a commenté le macro design de chaque projet à mi-parcours de l’atelier de conception. Au terme de cet atelier dans le cadre de présentations publiques, un jury international, présidé par l’UNESCO et composé d’experts locaux et de représentants territoriaux, ont évalué les propositions de design pour décerner des médailles UNESCO aux trois méritoires. Les prix ont été remis lors d’une cérémonie de clôture étaient conviés les dignitaires ainsi que les représentants des gouvernements locaux, régionaux, nationaux ainsi que les représentants consulaires des pays invités.  

Cadrage de la démarche

Activité d’idéations et de visions, le WAT_UNESCO – MTL 2011 s’inscrit dans la poursuite logique de la démarche de concertation entreprise pour l’élaboration du programme du concours international d’idées YUL/MTL : Paysages en mouvement. D’une part, les trois propositions lauréates et les 11 mentions du jury ont servi d’intrant à l’exercice de conception des étudiants participants au WAT_UNESCO. Par leur travail, les étudiants devaient approfondir, à  plus grande échelle, les idées d’aménagement générées dans les propositions lauréates afin d’envisager leurs potentiels pour le territoire du parcours d’entrée de ville de l’autoroute 20. D’autre part, les étudiants devaient prendre en considération les enjeux et aspirations des acteurs privés et publics engagés dans l’effort de concertation et qui étaient exprimés dans la description de chacun des secteurs d’intervention présentés dans les pages qui suivent.

En produisant ainsi des visions d’aménagement alternatives, imbriquées dans les visions lauréates du concours international d’idées YUL/MTL : Paysages en mouvement, les résultats du WAT_UNESCO permettent d’enrichir le processus de concertation entre les acteurs du développement territorial local ainsi que d’illustrer les potentiels de déclinaison d’une stratégie commune d’intervention afin d’en faciliter l’appropriation.

Au cours de l’hiver 2011, une série d’entretiens auprès des principaux représentants des acteurs publics et privés concernés par la planification et le développement du territoire de l’entrée de ville a été réalisée afin d’identifier trois axes de conception pour diriger les participants dans leur démarche créative :

  • 1er AXE : Un projet de paysage évolutif et emblématique pour la métropole  
  • 2e AXE : Une scénarisation des parcours d’expériences
  • 3e AXE : Une démarche concertée de développement urbain durable

Description des sites

Secteur Dorval

Point d’amorce ou d’arrêt du parcours d’entrée international de Montréal, le secteur Dorval est formé de la rencontre de plusieurs réseaux de transport dont la portée couvre plusieurs échelles territoriales. Aux échelles interurbaine et régionale, principalement articulées par l’aérogare, la gare de passagers Via Rail, les autoroutes 20 et 520 ainsi que la gare des trains de banlieue de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), le parcours est unidirectionnel et vise la liaison directe entre le centre-ville et ce point névralgique de transport. Les enjeux d’aménagement touchent ici le caractère emblématique des paysages perçus afin d’afficher le caractère identitaire de Montréal.

  • Équipe 1
    Monsieur Andrea Becca de la Faculté d’architecture d’Alghero – Italie
    Monsieur David Fiset de l’Université de Montréal - Canada
    Madame Natsuko Kobayashi de l’Université de Kobe – Japon
    et
    Madame Zeineb M'rabet de l’École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme - Tunisie
    Planche 1 - Planche 2
  • Équipe 2
    Madame Laurence Aubin-Steben de l’Université de Montréal – Canada
    Monsieur Mohamed El Tayeb de l’École Nationale d’Architecture de Rabat – Maroc
    et
    Madame Shen Jiping de l’Université de Tongji - Chine
    Planche 1 - Planche 2

 

Secteur Lachine

Expression d’une logique de corridor, l’emprise des réseaux de transport (autoroute et voie ferrée) engendre une division territoriale importante sur ce secteur : d’abord fonctionnelle par la séparation des secteurs résidentiel et industriel de Lachine, puis physique par la création d’une barrière dont les franchissements sont presque inexistants.

  • Équipe 3
    Madame Bruna Bajramovic de l’Université de Design de Kobe –Japon
    Monsieur Paulo Casu de la Faculté d’architecture d’Alghero – Italie
    Madame Stephany Khoriaty de l’Université américaine de Beyrouth – Liban
    et
    Madame Amayel N’Diaye de l’Université de Montréal – Canada 
    Planche 1 - Planche 2             
  • Équipe 4
    Madame Linda Fortin de l’Université de Montréal – Canada
    Madame Salma Jarbi de l’Université de Damas –Syrie
    Madame Wiem Mami de l’École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme - Tunisie
    et
    Monsieur Masamitsu Tanikawa de l’Université Meji – Japon    
    Planche 1 - Planche 2     

 

Secteur Saint-Pierre

Articulé autour de l’échangeur Saint-Pierre, ce secteur représente un carrefour névralgique du transport à Montréal. Carrefour de deux axes autoroutiers d’importance, l’autoroute 20 et la route 138, l’échangeur Saint-Pierre est aussi le point de rencontre de 4 routes locales : la rue Saint-Jacques, la rue Notre-Dame Ouest, le boulevard Saint-Joseph et la rue Saint- Patrick. Il constitue aussi un point de croisement d’autres infrastructures de transport, soit les emprises ferroviaires du Canadien National (C.N.) et du Canadien Pacifique (C.P.) ainsi que le canal de Lachine. En plus de causer des problèmes importants sur l’utilisation de l’échangeur lui-même, cette juxtaposition de lignes de transport crée des enclavements multiples des quartiers et secteurs industriels.

  • Équipe 5
    Monsieur Ahmad Almahairy de l’Université de Damas –Syrie
    Monsieur Claudio Mura de la Faculté d’architecture d’Alghero – Italie
    Madame Christine Robitaille de l’Université de Montréal – Canada
    et
    Monsieur Bian Xiaozhe de l’Université de Tongji – Chine
    Planche 1 - Planche 2
  • Équipe 6
    Madame Rêve Aoun de l’Université libanaise – Liban
    Madame Caroline Cagelais de l’Université de Montréal – Canada
    Madame Valérie Gravel de l’Université de Montréal – Canada
    et
    Monsieur Kohei Kobayashi de l’Université de Kobe – Japon
    Planche 1 - Planche 2

 

Secteur Ancienne gare de triage Turcot

Friche indstrielle en voie de requalification complète, ce vaste territoire offre la plus grande opportunité de réinvention des paysages du parcours d’entrée reliant l’aéroport Montréal- Trudeau au centre-ville. Les travaux à venir, planifiés dans le cadre du projet de reconstruction du complexe Turcot, produiront plusieurs modifications majeures. Dans un premier temps, le rabaissement sur talus des portions surélevées de l’autoroute entraînera l’apparition de nouvelles structures dans le paysage et également de nouvelles perceptions paysagères.

  • Équipe 7
    Madame Farah Aremmaz de l’École Nationale d’Architecture de Rabat – Maroc
    Monsieur Julien Bourque de l’Université de Montréal – Canada
    Madame Rouba Dagher de l’Université américaine de Beyrouth – Liban
    et      
    Madame Eri Ohara de l’Université Meji – Japon
    Planche 1 - Planche 2
  • Équipe 8
    Madame Catherine Blain de l’Université de Montréal – Canada
    Monsieur Taiki Fujimaki de l’Université de Design de Kobe –Japon
    Madame Valerie Poggiani de l’Université de Rome La Sapienza – Italie
    et      
    Madame Andrea Spector de l’Université de Montréal – Canada   
    Planche 1 - Planche 2

 

Secteur Cabot / Côte-Saint-Paul

Construit sur des structures surélevées, ce tronçon de l’autoroute 15 offre un panorama continu remarquable vers le centre-ville de Montréal et le mont Royal. La réfection de cette infrastructure permet de maximiser la mise en valeur de ce panorama et d’en marquer les temps forts par des éléments signaux comme le passage au-dessus du canal de Lachine où l’érection d’un ouvrage d’art de grande qualité est souhaitée.

  • Équipe 9
    Madame Yasmin Naji de l’Université américaine de Beyrouth – Liban
    Madame Yuka Kato de l’Université Meji –Japon
    Monsieur Carlos Santibanez de l’Université de Montréal – Canada
    et      
    Madame Thea Sarkissian de l’Université de Montréal – Canada
    Planche 1 - Planche 2
  • Équipe 10
    Madame Maha El Ayyoubi de l’Université libanaise – Liban
    Monsieur Domenico Fogaroli de l’Université de Rome La Sapienza – Italie
    Madame Audrey Lavallée de l’Université de Montréal – Canada
    et      
    Madame Naoko Yumoto de l’Université de Kobe – Japon
    Planche 1 - Planche 2

 

 

Secteur d’Accès au Centre-ville

Ce secteur juxtapose dans un même corridor, mais sur différents paliers, les infrastructures de transport autoroutière et ferroviaire afin de créer le parcours d’arrivée au centre-ville de Montréal. Cette position à flanc de colline offre des panoramas continus vers les toitures et les clochers des quartiers situés en contrebas de la falaise ainsi qu’une perspective axiale vers le centre-ville. En contrepartie, elle crée des tensions avec les quartiers voisins ou la présence de l’autoroute peut être perçue comme une nuisance, particulièrement du côté sud dans le quartier Saint-Henri.

  • Équipe 11
    Monsieur Emidio Arcidiacono de l’Université de Rome La Sapienza – Italie
    Monsieur Mohamed S. Ayari de l’École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme - Tunisie
    Madame Juan Lin de l’Université de Tongji - Chine
    et
    Madame Valéry Simard de l’Université de Montréal – Canada
    Planche 1 - Planche 2
  • Équipe 12
    Monsieur Mazen Kandalaft de l’Université de Damas –Syrie
    Madame Marie-Pierre McDonald de l’Université de Montréal – Canada
    Madame Sara Saadoni de l’École Nationale d’Architecture de Rabat – Maroc
    et      
    Monsieur Khuplianlam Tungnung de l’Université de Design de Kobe –Japon
    Planche 1 - Planche 2

 

 

Lauréats

1erPrix

Seeds in Montreal (Équipe 10, Secteur Cabot / Côte-Saint-Paul)

« LE JURY A REMARQUÉ LA GRANDE QUALITÉ DE L’ANALYSE SUR LAQUELLE REPOSE CETTE VISION ET QUI INTÈGRE LES ÉLÉMENTS NATURELS, PHYSIQUES ET SOCIAUX DU SECTEUR. CETTE PROPOSITION A UN FORT POTENTIEL DE CRÉER UN CARACTÈRE IDENTITAIRE POUR MONTRÉAL ET UTILISANT L’EAU ET LA TOPOGRAPHIE COMME ENJEU D’AMÉNAGEMENT. »

2ePrix

Green sea (Équipe 6, Secteur Saint-Pierre)

« LE JURY PARTICULIÈREMENT ÉTÉ SÉDUIT PAR L’INTÉGRATION DE CETTE VISION D’AMÉNAGEMENT À L’INTÉRIEUR DU CONTEXTE RÉGIONAL PAR L’UTILISATION DES VOIES FERRÉES POUR LA CRÉATION D’UNE CEINTURE VERTE AUTOUR DU MONT ROYAL. LE JURY REMARQUE ÉGALEMENT LE POTENTIEL RÉVÉLÉ PAR CETTE PROPOSITION DE L’EXTENSION DU CANAL DE LACHINE POUR STIMULER LE DÉVELOPPEMENT URBAIN. »

3ePrix (Ex Aequo)

Interlace valley (Équipe 8, Secteur ancienne gare de triage turcot)

« LE JURY APPRÉCIE LE POINT DE DÉPART DE CETTE VISION D’AMÉNAGEMENT QUI VISE LA MISE EN RELATION DE LA FALAISE SAINT-JACQUES ET DU CANAL DE LACHINE POUR DÉFINIR L’IDENTITÉ DE MONTRÉAL DANS LE PARCOURS D’ENTRÉE DE VILLE. »

3ePrix (Ex Aequo)

Mind the Gap (Équipe 11, Secteur corridor d’accès au centre-ville)

« LE JURY A REMARQUÉ L’INTÉRÊT DE LA CRÉATION D’UN BELVÉDÈRE LINÉAIRE LE LONG DE L’AUTOROUTE 720 POUR LA CRÉATION D’UN ÉLÉMENT SIGNAL FORT À L’APPROCHE DU CENTRE-VILLE. » 

 

Équipe

  • Direction 
  • Comité scientifique WAT_UNESCO 
    • Brigitte Colin, Experte Architecture & Ville - Migration et urbanisation
    • Bernard Combes, Spécialiste du programme Éducation au développement durable, Division des sciences sociales, de la recherche et des politiques
    • Philippe Poullaouec-Gonidec, Directeur de la Chaire UNESCO en paysage et environnement de l'Université de Montréal
    • Stefan Tischer, Professeur, Faculté d'architecture d'Alghero de l'Université de Sassari
  • Acteurs territoriaux
    • PALLIER MUNICIPAL
    • Arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce
    • Arrondissement de Lachine
    • Arrondissement du Sud-Ouest
    • Arrondissement de Ville-Marie
    • Cité de Dorval
    • Cité de Montréal
    • Cité de Montréal-Ouest
    • Cité de Westmount
    • PALLIER RÉGIONAL
    • Conférence régional des élus de Montréal
    • Communauté métropolitaine de Montréal
    • Agence métropolitaine de transport
    • PALLIER PROVINCIAL
    • Ministère des Transports
    • Ministère des affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
    • Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine
    • PALLIER FÉDÉRAL
    • Aéroports de Montréal
    • Parcs Canada
    • SECTEUR PRIVÉ
    • Canadien Pacific
    • Canadien National
  • Équipe pédagogique
    • DIRECTION
    • Philippe Poullaouec-Gonidec, Professeur titulaire de l'École d'Architecture de l'Université de Montréal
    • PROFESSOR(S)
    • Salma Hamza, École Nationale d'Architecture et d'Urbanime de Tunis (Tunisie)
    • Natalie Atfeh, Université de Damas (Syrie)
    • Iman BEnkirane, École Nationale d'Architecture (Maroc)
    • Julie Weltzien, Université américaine de Beyrouth (Liban)
    • Léon Telvizian, Université Libanaise - Institut des Beaux-Arts (Liban)
    • Takeo Kawakita, Université de Design de Kobe (Japon)
    • Naoko Kuriyama, Université de Kobe (Japon)
    • Hiroyuki Sasaki, Université de Meiji (Japon)
    • Alessandra Capuano, Université de Rome La Sapienza (Italie)
    • Stefan Tischer, Université de Sassari (Italie)
    • Shao Yong, Université de Tongji - Shanghai (Chine)
    • Sylvain Paquette, Université de Montréal (Canada)
  • Comité de coordination
    • Lyndsay Daudier, Coordonatrice - WAT_UNESCO - MTL 2011 - CUPEUM
    • Rachel Bonin, Agente d'administration, CUPEUM
    • Stéphanie Jecrois, Chargée de projet (communication) - Bureau du Design de la Ville de Montréal
    • Patrick Marmen, Conseilleur professionnel - Concours international d'idées YUL-MTL - CPEUM
    • Sylvain paquette, Professeur agrégé sous octroi, École d'architecture de paysage et Chercheur - CUPEUM
    • Philippe Poullaouec-Gonidec, Directeur - CUPEUM
  • Équipe de soutien
  • Crédits 
    • GRAPHISME
    • Renzo Designers Communications visuelles