Enseignement / Recherche

Concept de paysage – Séminaire de maîtrise (AME 6144)

Le paysage est porteur de significations plurielles suivant les contextes disciplinaires, les expertises professionnelles ou les représentations qu’il mobilise. Ce séminaire offre une clarification conceptuelle essentielle pour saisir la portée théorique de cette notion fortement liée aux principaux enjeux d’aménagement des territoires au Québec.

Descriptif du séminaire

Ce séminaire permet d'approfondir la notion de paysage, concept clé pour l'aménagement du territoire, à partir des multiples  perspectives disciplinaires pertinentes. Qu'il soit assimilé à une ressource visuelle, à une forme territoriale donnée ou à un regard porteur de valorisations particulières, les conditions contemporaines du paysage obligent ensuite d'élargir cette notion aux significations plurielles qu'elle porte et qui font écho aux nouvelles préoccupations sociales en matière d'environnement, de cadre de vie ou de bien-être. Prenant appui sur les résultats des activités de recherche menées depuis 1996 à la CPEUM et depuis 2003 à la CUPEUM, ce séminaire constitue aussi une plate-forme de recherche structurante puisqu'elle induit de nouvelles connaissances dans le cadre des activités scientifiques des deux organismes de recherche de l'Université de Montréal.


Démarche de diagnostic de paysages d’un secteur et/ou d’un projet d’aménagement ciblé sur le territoire de la métropole montréalaise

Dans le cadre de ce séminaire, les étudiant(e)s sont appelés à travailler sur le territoire de la région métropolitaine de Montréal, territoire ciblé dans le cadre des activités de l'Observatoire international des paysages urbains : villes et métropoles de la CUPEUM.

Le séminaire comporte deux travaux complémentaires menant, à terme, à l’élaboration d’une démarche de diagnostic des valeurs paysagères. L’objectif de ces travaux est de permettre aux étudiant(e)s d’approfondir, dans un premier temps, les approches conceptuelles abordées lors du séminaire en lien avec leurs champs d’intérêts. Il s’agit, dans un second temps, d’explorer le caractère opérationnel d’une réflexion conceptuelle dans un projet de lecture d’un territoire concret.

Le secteur choisi peut faire l’objet d’une intervention formelle (ex. : projet de développement résidentiel, conception d'un espace public, travail de requalification paysagère, etc.) ou interpellé une initiative prenant la forme d'une politique, d'un programme, d'un plan (ex. : politique du patrimoine, plan d'urbanisme, etc.).

Une sélection des travaux d'étudiant(e)s remis lors des séminaires tenus au cours des sessions d'hiver 2007, 2008, 2009 et 2010 est présentée ci-après, chaque travail prenant la forme de cinq planches de format A3. Signalons enfin que le contenu des travaux présentés demeure de la responsabilité unique des auteures et auteurs.