Enseignement / Recherche

Atelier de design avancé : Laval, Entrée de ville en paysages


Secteur pont Lachapelle / boulebard Chomedey

Identité + insularité + ancrage + traversée + cadre de vie

À l’automne 2016, un groupe de 8 étudiant(e)s de 2e année de la maîtrise en architecture de paysage de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal a engagé une réflexion sur l’avenir du secteur urbanisé du pont Lachapelle et du boul. Chomedey de la Ville de Laval.

Menée dans la cadre d’un atelier de design urbain dirigé par le professeur Philippe Poullaouec-Gonidec, cette réflexion a mené à la réalisation de 4 visions stratégiques de développement et de mise en valeur de cette entrée de la Ville de Laval.

 

Les enjeux de l'entrée de ville du pont Lachapelle

 

En plus de la préoccupation reliée à l’entrée de ville à partir du pont Lachapelle (réf. : identité et expressions paysagères), le secteur d’étude comprend plusieurs enjeux pour la Ville de Laval dont principalement :

  • le déclin et l’hétérogénéité de la fonction commerciale en bordure du boulevard Chomedey ;
  • la consolidation des usages et des services publics et communautaires et leur répartition territoriale ;
  • la mise en valeur des espaces riverains de la rivière des Prairies et leur accès physiques et visuels ;
  • le développement et la mise en valeur du couvert végétal et la réduction des surfaces minéralisées (réf. : espaces de stationnement – ilots de chaleur) ;
  • la requalification des réseaux et des voies de transports ;
  • la mise en valeur de l’habitat, du cadre du cadre de vie au quotidien (proximité, confort et sécurité des déplacements, etc.) et du bien-être urbain.

 

Ce travail exploratoire en aménagement urbain a pris appui sur les divers documents de la municipalité, dont le Schéma d’aménagement et de développement, pour la Ville de Laval (2015), le Programme particulier d’urbanisme (PPU – Chomedey) et les résultats de recherche entreprise par les étudiants de cet atelier. 

 

Les visions de design urbain conçus par les étudiants

 

Au terme de 14 semaines de travail, le groupe de 8 étudiant(e)s de 2e année de la maîtrise a produit 4 visions de développement et de mise en valeur du secteur urbanisé du pont Lachapelle et du boul. Chomedey de la Ville de Laval qui soutiennent les titres et les thèmes suivants : 

  • « Continuum » par Claudia Chirinos et Claire Petrignani : une stratégie territoriale qui porte sur la mise en valeur de la rivière des Prairies pour requalifier les quartiers riverains lavallois à travers l’idée d’une continuité urbaine entre l’île de Montréal et l’île Jésus. Celle-ci propose de développement de seuils entre des entités territoriales pour créer des liens et de points de repère pour marquer l’identité des lieux et des pôles d’activités récréatives, communautaires, culturelles et environnementales.

    Planche 1 / Planche 2 
  • « La rue dans tous ses états » par Hoda Kameli et Roxanne Miller : une stratégie territoriale qui interpelle l’aménagement de nos rues. Elle prône l’idée que la rue doit être signifiante d’ambiances, d’identités et d’usages dans nos déambulations quotidiennes. Cette vision d’aménagement propose une centralité urbaine comme point d’entrée à la Ville de Laval (intersection de Chomedey/Cartier et Curé-Labelle/Lévesque) et . Celle-ci est faite de rues, de passages et de sentiers qui interprètent l’identité des lieux (la rivière des Prairies à travers les saisons). Chaque rue est reliée à un thème particulier qui contribue au sens du lieu

    Planche 1 / Planche 2 
  • « Immersion, urbaine de nature » par Nelly Chriswell Manana et Clémence Fauteux : une stratégie territoriale qui met en valeur l’expérience, l’accessibilité, et la sensibilisation à la nature présente dans nos environnements urbains quotidiens. Elle propose une entrée de ville marquée par la présence de la nature dans l’axe du boulevard Chomedey; une nature qui se décline en plusieurs expressions et contribue directement à la qualité des cadres de vie de ce secteur urbain

    Planche 1 / Planche 2 
  • « Paysage de reconquêtes, naturalisation du territoire » par Alexis Gambey et Nora Topalian : une stratégie territoriale qui propose un milieu de vie à l’échelle humaine qui se déploie au rythme de la nature (des saisons) à travers des activités sociales, culturelles, environnementales et économiques. Elle mise sur une réappropriation des espaces résiduels de l’urbain tout comme sur les potentialités qu’offre l’environnement riverain pour imaginer un territoire productif au bénéfice des résidents des quartiers adjacents et plus largement des Lavallois.

    Planche 1 / Planche 2 

 

Il est à noter que ces 4 visions d’aménagement doivent être interprétées comme des stratégies prospectives et inspirantes pour la Ville de Laval. Ainsi, les résultats de l’atelier devraient contribuer à alimenter la réflexion municipale de ce territoire urbanisé en vue de réviser le PPU, d’engager des projets de design urbain et/ou des plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA), etc. 

 

Une réflexion en partenariat

 

Cette réflexion étudiante a bénéficié de l’apport des experts de la Ville de Laval lors des diverses séances de présentation des visions d’aménagement, soit celui du Service de l’urbanisme (Sylvain Dubois, directeur et Geneviève Marquis, conseillère professionnelle) et du Service des travaux publics (Marie-Claude Charron, conseillère professionnelle). 

De plus, cet atelier de maîtrise de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal a été soutenu par la Chaire UNESCO en paysage et environnement (CUPEUM) dans le cadre de ses démarches et de sa mission scientifique qui promeuvent l’éducation pour le développement durable en milieu urbain.



Partenaires de ce projet