Imaginer l’école dans la ville

23 janvier 2018

École secondaire Louis-Joseph-Papineau, Montréal

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) est fière de collaborer au projet L’école et la ville de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal. Cette initiative est en lien avec la mission de la Chaire UNESCO en paysage et environnement (CUPEUM) de cette même institution.

Cet hiver, les professeurs/enseignants Philippe Poullaouec-Gonidec et Patrick Marmen dirigent un atelier maitrise interdisciplinaire de la Faculté de l’aménagement qui vise à produire des visions stratégiques en paysage urbain pour l’aménagement de sites scolaires et de leur contexte urbain.

Trois écoles de la CSDM ont été choisies afin de mettre en valeur et développer leur site et leur intégration urbaine, soit : l’école secondaire Louis-Joseph-Papineau, le projet de construction de l’école Irénée-Lussier et l’école primaire Les-Enfants-du-Monde

« Grâce à cette collaboration, les étudiants universitaires s’inspirent des milieux de vie de nos écoles et leur réflexion pourra jeter un nouvel éclairage sur leur intégration à l’environnement urbain », mentionne Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM.

À titre d’exemple, les réflexions de l’atelier porteront sur des enjeux tels que la dimension pédagogique des aménagements, la conception d’un cadre de vie stimulant et la sécurité des abords de l’école. Ces enjeux seront examinés en regard des valeurs et des besoins exprimés par les acteurs du milieu scolaire. De plus, l’apport innovant de cette initiative est d’engager un dialogue ouvert et inclusif auprès des populations locales et des arrondissements municipaux pour dégager des perspectives conjointes d’aménagement urbain qui contribuent à la qualité du paysage urbain montréalais.

« Cette approche s’inscrit directement dans les objectifs du développement durable de l’agenda 2030 des Nations-Unies qui prônent notamment la planification intégrée des établissements humains en considérant la réduction des impacts environnementaux, la santé publique et le bien-être urbain », souligne Philippe Poullaouec-Gonidec, directeur de la Chaire UNESCO (CUPEUM).

Au terme de l’atelier, à la fin du mois d’avril, les étudiants de maîtrise auront produit trois visions stratégiques par école. Les neuf propositions de paysage urbain feront l’objet d’une exposition publique à la CSDM.

Rappelons qu’avec ses 191 établissements et près de 17 000 employés, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec. Entre autres responsabilités, elle organise les services éducatifs pour 113 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté.