Education / Research

Parc olympique : réenchanter les espaces publics

La Chaire UNESCO en paysage et environnement et les étudiants de l’École d’architecture de paysage propose 6 stratégies d’intervention pour réinventer les espaces publics du Parc olympique.

Le Parc olympique _ un lieu à l’aube d’une renaissance

À l’automne 2013, la CUPEUM a mené un atelier de design urbain de 13 semaines à propos du Parc olympique avec les étudiants finissants de 4e année de l’École d’architecture de paysage de l’Université de Montréal. Intitulé, Le Parc olympique/Réenchanter les espaces publics, cet atelier a permis de concevoir des visions d’avenir pour la requalification du Parc olympique qui se déclinent en proposition de design à l’échelle de l’ensemble du quadrilatère (macrodesign), à l’échelle de spécifiques (microdesign) ainsi qu’en principes et critères de design.
 
Dans la foulée de la présentation des résultats de cet atelier devant un jury (et face à la qualité des résultats obtenus), le Parc olympique a mandaté la CUPEUM pour produire une synthèse des propositions étudiantes afin d’alimenter sa réflexion sur l’avenir du site.
 
Cette synthèse vise à présenter de manière succincte et schématique les différentes alternatives de préservation, de mise en valeur ou de développement proposées par les étudiants ainsi que les enjeux, objectifs, principes et critères de design qui les soutiennent.
 
Plus spécifiquement, elle permet de caractériser :

  • Les enjeux du Parc olympique relevés;
  • Les thématiques proposées et les éléments de programmation associés à ces thématiques;
  • Les principes et critères de design de mise en œuvre;

 
Cette synthèse prend appui sur l’expertise reconnue de la CUPEUM dont celle développée à travers la synthèse des propositions du concours international d’idées YUL : MTL : paysages en mouvement sur le thème de l’entrée de ville entre l’aéroport Montréal-Trudeau et le centre-ville. Elle s’inscrit également dans une démarche de collaboration à long terme avec le Parc olympique qui s’est amorcé par la réalisation d’un premier mandat sur le paysage du Parc olympique effectué en 2012 par la Chaire en paysage et environnement (CPEUM) dans le cadre de la réflexion du Comité-conseil sur l’avenir du Parc olympique.

 

 

Synthèse des propositions étudiantes

La synthèse des visions étudiantes a permis de faire ressortir les enjeux et les stratégies d’aménagement liés au site et aux installations du Parc olympique.

 

 

1. Stratégie environnementale

Principes et critères d'intervention

1.1. Végétalisation du site

Les interventions de végétalisation du site sont principalement une réponse à l’enjeu environnemental et à un souci de confort des usagers. Outre le fait de contrer le phénomène des îlots de chaleur, la végétalisation du site permet de transformer l’aspect gris et morne de la dalle de béton et de créer des lieux plus conviviaux et agréables pour les usagers. Plusieurs propositions différentes ont pris appui sur ce thème, du couvert végétal au sol à la forêt dense en passant par des alignements d’arbres diversifiés allant jusqu’au type de plantes à favoriser (couleur, entretien, ambiance, etc.).

1.2. Aménagement de jardins et de potagers communautaires

L’aménagement de jardins et de potagers communautaires est principalement une réponse à l’enjeu environnemental ainsi qu’à celui de l’intégration du Parc olympique à l’échelle du quartier. Ce type d’intervention prend souvent la forme de petites parcelles ou de bacs de terres aux plantations variées et colorées. L’image véhiculée est celle d’un lieu convivial et rassembleur autour de la culture d’aliments, de plantes et de fleurs. Ultimement, cette intervention permet de favoriser l’implication de la population locale dans l’aménagement et dans la gestion et l’entretien du site.

1.3. Aménagement de toitures vertes

L’aménagement de toitures vertes est principalement une réponse à l’enjeu environnemental et une intervention visant à diminuer les îlots de chaleur. Cette pratique permet par le fait même de créer des lieux conviviaux en hauteur desquels il est possible d’obtenir des points de vue d’intérêt sur le Parc olympique. L’apport important de végétation permet aussi d’aménager des lieux d’ombre et de de fraicheur à échelle humaine. En ce sens, les enjeux de confort et d’accessibilité visuelle sont aussi traités par cette intervention.

1.4. Implantation d'une stratégie de gestion des déchets (interne)

La proposition qui présente l’implantation d’une stratégie de gestion interne des déchets du site suggère l’aménagement et la construction d’une déchèterie afin de répondre aux enjeux environnementaux, notamment en favorisant un service local et l’intégration des végétaux dans le traitement des déchets.

1.5. Création de milieux humides (bio-rétention)

La création de milieux humides répond à l’enjeu environnemental essentiellement par la plantation d’espaces indigènes et un aménagement adéquat de la topographie. Ce type de milieu permet ensuite d’animer le site par la diversité d’animaux et d’oiseaux qu’il attire. Dans les propositions, cette intervention prend la forme de marais ayant différentes formes et à l’aspect naturel ou encore de bassins plantés plus aménagés.

 [ STRATÉGIE ENVIRONNEMENTALE ILLUSTRÉE ]

 

2. Stratégie hydrique

Principes et critères d'intervention

 2.1. Aménagement de rigoles et de bassins pour la gestion des eaux de surfaces

L’enjeu environnemental de la gestion des eaux de ruissellement en surface a été abordé par l’analyse des vents dominants et l’aménagement de rigoles, de pentes et de bassins de rétentions construits ou naturels. Ce type d’aménagement est fréquemment lié à l’usage récréatif que l’on peut faire de l’eau : la purification de l’eau est planifiée afin de la réutiliser dans les fontaines, les miroirs d’eau, les lacs artificiels ou les points de services sanitaires.

2.2. Aménagement de fontaines

L’alignement de fontaines d’eau peut permettre de délimiter un parcours à suivre. Une concentration de plusieurs fontaines peut réussir à créer une porte d’entrée marquante, un lieu de rassemblement ou encore un point de repère. Les jeux de lumière, de hauteur ou de largeur des jets servent à créer des ambiances et des effets différents. Les fontaines et le rapport à l’eau créent des endroits conviviaux et récréatifs pouvant servir tant aux visiteurs qu’aux résidants du quartier.

2.3. Aménagement de miroir d'eau

L’aménagement d’une mince couche d’eau au sol permet de réfléchir les éléments des paysages adjacents (identité, esthétique) et de créer des espaces récréatifs et rassembleurs (animation, confort). La création d’un miroir d’eau permet de rejoindre tous les enjeux identifiés pour le site du Parc olympique. Ce type d’aménagement est souvent lié à la présence de fontaine ou d’espace de brume. En hiver, il offre le potentiel d’être converti en patinoire.

2.4. Aménagement d'espaces de brume

L’utilisation de l’eau sous toutes ses formes et le rapport à l’eau dans tous projets d’aménagement permettent de créer des espaces attrayants et rassembleurs ainsi que des ambiances à échelle humaine. Dans ce cas spécifique, l’utilisation de la brume permet de créer des espaces de fraicheurs éphémères pour les visiteurs du site et les gens du quartier lors de grandes chaleurs. L’utilisation de la brume vise aussi de créer des points de vue exceptionnels sur le Parc olympique et ses infrastructures.

 [ STRATÉGIE HYDRIQUE ILLUSTRÉE ]

 

3. Mobilier

Principes et critères d'intervention

3.1. Conception d'un mobilier modulable et amovible

Les éléments de mobiliers amovibles ont principalement été réfléchis en termes de confort, d’accessibilité et d’environnement. Plusieurs propositions ont élaboré des solutions visant à ramener l’échelle humaine sur le vaste site par des parois (horizontales et verticales) modulables en fonction de la diversité des activités du Parc olympique. Les couleurs, les matériaux et les textures ont aussi fait l’objet d’analyses en fonction du confort et de l’esthétique.

3.2. Conception d'un mobilier intégré

La conception d’un mobilier intégré permet de créer des espaces permanent de repos et de détente pour les usagers. Une attention particulière doit être apporté pour le confort de ceux-ci ainsi que leur traitement esthétique (couleurs, matériaux, textures, etc.). Plusieurs stratégies optent aussi pour l’intégration d’une dimension écologique dans la conception du mobilier, notamment en permettant aux installations de s’autoéclairer à l’aide de l’intégration de panneaux photovoltaïques ou par la conception d’un mobilier doté de bacs de plantation.

3.3. Mise en valeur des éléments de commémoration

Dans l’optique de commémorer les Jeux Olympiques, les icônes et les infrastructures datant de 1976, plusieurs stratégies ont été imaginées. Certaines proposent la mise en valeur des drapeaux, d’autres celle de la torche ou des anneaux olympiques ou encore celle de lieux précis tels la place des vainqueurs. Dans tout les cas, les objectifs visés sont principalement l’identité du lieu et la création d’espaces d’accueil ou de points de repères.

 [ MOBILIER ILLUSTRÉ ]


4. Stratégie de signalisation

Principes et critères d'intervention

4.1. Signalisation lumineuse

L’utilisation de la lumière et ses stratégies d’éclairage peuvent permettre de mettre en valeur certaines structures du site, d’indiquer des parcours à suivre et de créer des lieux de rassemblement ou encore des points de repères visuels. Cette stratégie rend le site plus accessible en contexte nocturne et donne une esthétique et une identité particulière au site. La signalisation lumineuse peut aussi contribuer à l’intégration des quartiers au site, par l’utilisation d’éléments lumineux qui augmentent en intensité au fur et à mesure qu’ils se rapprochent du Parc olympique.

4.2. Signalisation par marquage et affichage

La signalisation par marquage et affichage vise principalement les enjeux d’accessibilité, d’intégration à l’échelle locale et d’esthétisme. Ce type d’intervention inclut le marquage par des couleurs, des textures, des végétaux, des matériaux variés que ce soit au sol, sur des parois, voire au plafond, à l’intérieur autant qu’à l’extérieur. Cette stratégie de signalisation considère aussi tous types d’affichage, interactif ou non, visant à améliorer l’expérience de l’usager et à promouvoir les activités du site. Ces aménagements permettent entre autres de créer des repères visuels et de faciliter, par un marquage continu à même la rue, un lien entre le site et les quartiers.

 [ STRATÉGIE DE SIGNALISATION ILLUSTRÉE ]


5. Stratégie d'animation

Principes et critères d'intervention

5.1. Aménagement de pavillons sportifs et de terrains de sport

Pavillons et terrains de soccer, patinoires extérieures, pistes de course, parcours et mobiliers d’entrainement sont imaginés pour l’ensemble du Parc olympique. Néanmoins la portion est du site est plus souvent exploitée à cet effet, créant un pôle sportif le long de la rue Viau. Les installations sportives suggérées répondent principalement à des enjeux d’animation et d’identité. Ce volet sportif permet de commémorer les Jeux olympiques de 1976.

5.2. Création de terrasses et de places publiques

La création de terrasses et de places publiques vise principalement à animer le site et créer des ambiances agréables et à échelle humaine. Ce type d’intervention permet aussi de rendre le site plus accessible. De manière concrète, ces nouveaux espaces prennent la forme de terrasses gazonnées étagées, de parvis bétonnés aux motifs, textures et jeux de lumière innovateurs ou encore de petites places publiques ponctuées de parasol, de chaises, de tables ou autre type mobilier urbain qu’il soit amovible ou non.

5.3. Aménagement de scènes et d'espaces de performance multifonctionnels

L’aménagement de scènes et d’espaces de performance prend différentes formes à différentes échelles. À grande échelle, certaines propositions suggèrent l’aménagement de grandes places publiques en estrades, dont le point bas peut se transformer en scène multifonctionnelle. D’autres imaginent que les murs et parois des infrastructures existantes se transforment en espace de projection. À plus petite échelle, l’alignement des éléments de mobilier et l’utilisation de la lumière permettent de créer des lieux de spectacles plus intimes (performance, théâtre, etc.).

5.4. Aménagement d'un pôle ou d'une rue commerciale

Le développement commercial est perçu sous l’angle des services à ajouter au quartier et sous l’angle de l’animation du Parc olympique. Les services commerciaux et les parcours proposés sont de l’ordre du marché de fruits et légumes, des restaurants santé et des commerces liés à la pratique du sport, de la relaxation ou de l’alimentation. Ils prennent parfois la forme de bâtiments traditionnels, de conteneurs ou  de véhicules, par exemple les camions de «bouffe de rue».

5.5. Aménagement d'un pavillon d'accueil

L’aménagement de pavillons d’accueil vise à rendre plus accessible le site par la construction d’un bâtiment strictement à vocation d’accueil, d’informations et de services . Ce type de pavillon a été dans tous les cas réfléchi de manière à rassembler en un même lieu tous les éléments nécessaires à la compréhension du site (orientation) et à la découverte de ses activités. Porteur de l’identité du site par son esthétisme, un souci constant en regard de l’innovation a été exprimé. Dans les différentes propositions reccueillies, ces constructions prennent des formes variées allant de la simple toiture en passant par le kiosque (ex:conteneur recyclé) et le pavillon à double hauteur agissant comme lanterne pour l’ensemble du site.

 [ STRATÉGIE D'ANIMATION ILLUSTRÉE ]


6. Circulation

Principes et critères d'intervention

6.1. Aménagement d'une meilleure circulation piétonne

Afin de créer une meilleure circulation interne et vers le site pour les piétons, de nombreuses stratégies ont été élaborées en fonction des besoins présents et futurs basés sur une analyse de la fréquentation du site, des documents de planification, d’entrevues et d’études de caractérisation. Les principaux éléments travaillés dans le cadre de cette intervention sont la vitesse et l’orientation des parcours (axes, chemins sinueux, etc.), l’aménagement de lieu d’arrêt (mobilier, végétation) et d’animation, de lieu d’ombre et de confort (végétation), la signalisation (babillards interactifs) ainsi que les matériaux utilisés principalement pour la dalle au sol.

6.2. Modification et/ou prolongement de la trame urbaine existante

Le prolongement de la trame des quartiers adjacents à l’intérieur même du site permet une intégration formelle à l’échelle locale et des résidants. Généralement, ce prolongement implique la construction de nouvelles habitations, l’aménagement de traverses piétonnes, la diminution d’espace minéral résiduel, etc. À plus fine échelle, certaines propositions conçoivent une continuité de la trame urbaine par la perpétuation d’un élément clé de celle-ci, par exemple l’alignement de ses arbres. À terme, l’identité propre aux quartiers devient apparente à même le site du Parc olympique.

 [ CIRCULATION ILLUSTRÉE ]


7. Stratégie architecturale

Principes et critères d'intervention

7.1. Éliminer certaines barrières physiques ou éléments de mobilier

Cette intervention propose l’élimination de  barrières physiques tels les bacs, les rampes ou les palliers topographiques qui créent des obstacles à la circulation du site. Le résultat de cette proposition permet surtout une meilleure accessibilité physique et visuelle.

7.2. Modification de la topographie du site

La modification de la topographie vise autant des enjeux d’accessibilité que d’animation et de confort. À l’image de la topographie multiniveau présente à l’ouest du site, plusieurs propositions ont imaginé un sol qui se transforme en parois, en toit-terrasse ou encore qui découvre certaines parties souterraines. Les déplacements sont plus naturels et les parcours permettent des points de vue d’intérêts et des liens visuels entre différents lieux du site.

7.3. Altération de l'édicule de la station de métro

L’espace exigu de la station de métro Pie-IX ne reflète pas et n’exploite pas l’immensité du site du Parc olympique. Ainsi, certaines propositions suggèrent de transformer, voire supprimer, l’édicule de la station de métro Pie-IX par souci d’exploiter la relation entre l’esplanade et le souterrain. Cette intervention est majoritairement une réponse à l’enjeu d’accessibilité.

7.4. Connexion de l'esplanade et du souterrain

Afin d’exploiter la présence de nombreux espaces en souterrain sur le site, cette intervention propose de les rendre plus accessibles visuellement et physiquement. La proposition s’appuie sur une modification de la programmation souterraine pour inclure à la fois des espaces de stationnements et des espaces de bureaux mixtes aux façades vitrées multipliant ainsi les connexions entre l’intérieur et l’extérieur. Les nouvelles percées visuelles sont aussi rendues possibles grâce à un jeu complexe de topographie. L’intervention est majoritairement une réponse à l’enjeu d’accessibilité.

7.5. Construction d'une gare d'autobus

La construction d’une gare d’autobus est majoritairement une réponse à l’enjeu d’accessibilité pour les visiteurs de l’extérieur et les groupes sportifs. Son entrée sur rue favorise l’accès aux transports en commun pour se rendre au site et lui confère aussi un souci pour les enjeux d’animation et d’environnement. Cette intervention contribue aussi à créer un autre pôle d’accueil et à créer un milieu de vie à échelle humaine.

7.6. Aménagement de belvédères

L’aménagement de belvédère permet de créer des lieux d’arrêt, de contemplation et de repos sur le parcours. Ils créent des opportunités visuelles et des points de vue exceptionnels sur des éléments marquants ou sur l’ensemble du site. La conception esthétique de ces belvédères, ouvrages d’art, a aussi une grande importance.

 [ STRATÉGIE ARCHITECTURALE ILLUSTRÉE ]


Équipe



Project Partners